Archives de Tag: interview

En cadeau pour Noël : Les NaïveNewBeaters

Naïve New Beaters c’est quatre excités avec des pull-overs moches comme on aime et des noms à coucher dehors (même si on préfererait qu’ils couchent chez nous ) : David Boring, Martin Luther BB King , et EuroBelix  distillent une musique qui fait parler tes oreilles et danser tes pieds.

C’est frais, c’est généreux et c’est chez les SuperConnasses.

Les NNBS sortent leur EP « LIVE GOOD EP« (NNBS / DISCOGRAPH) et si tu l’as pas, tu crains.
Un mot préféré ?

Bang ma soeur

Un mot détesté ?

tchuss, juste, comment te dire,

Une drogue favorite ?

la saucisse

Un bruit préféré ?

Un pollini carbone inversé monté sur une petite 103 SP

Un son détesté ?

David Boring quand il mange un pied de porc pané et aussi quand il mange tout court.

La chanson que tu aurais aimé écrire ?

Bad ou thriller, c’est pratique si tu veux un parc d’attractions dans ton backyard

Un livre/film culte

Le prince de Bel Air

Un juron favori ?

ça veut dire quoi « juron » connasse?

Qui est à la table de ton dîner de con ?

On est tous un peu con non?

Qui est à la table de ton dîner d’excellence ?

On adore toutes les peoples’

Qu’aimerais-tu que St Pierre (et Miquelon) te dise aux Portes du Paradis ?

« J’veux un pin’s »

Quel est le pire tue l’amour ?

Une girl qu’aime pas notre nouveau maxi LIVE GOOD avec les remix de INFLAGRANTI & THE BLOODY BEETROOTS

Ta pire faute de goût ?

mocassin jogging

Un petit plaisir honteux ?

Ecoutez en boucle notre nouveau maxi LIVE GOOD avec les remix de INFLAGRANTI & THE BLOODY BEETROOTS

Et ta mère, elle en pense quoi?

elle est ok avec ça mais elle voudrait que je mange plus de légumes

Le site web sur lequel tu zones ?

myspace, youporn et wikipedia

Le meilleur spot pour sortir à Paris ?

la piscine porte champerret et la main jaune (c’est à coté)

Ta superconnassitude ?

vous n’aurez pas ma liberté de penser

Poster un commentaire

Classé dans #1 Lundi : BlingBlingGuest

VoxPop : Du joli dans nos kiosques.

 Itinéraire d’un enfant gourmand

Jean-Vic Chapus n’a pas froid aux yeux. Alors que tout le monde juge la presse écrite moribonde, ce jeune homme de 30 ans a lancé le 29 octobre dernier le premier numéro de VOXPOP, un bimestriel entièrement dédié à la musique et à tout ce qui s’en approche. Rencontre avec un journaliste féru d’aventures et bourré d’idées.


VOXPOP


Comment est né VoxPop ?

JVC : Tout a commencé en 1998. J’étudiais le journalisme à l’ESJ. Pas celle de Lille mais l’autre, la fausse, à Paris. Avec un ami, Damien Almira, on a réussi à détourner l’argent du bureau des élèves pour faire un petit fanzine, Planète of Sound. Trois ans de tirage mensuel à mille exemplaires, un vrai boulot, et tout était fait maison, de la photo aux sujets en passant par la mise en page. En 2002, j’ai intégré NewComer, un magazine de musique assez pointu et réputé dans son milieu, fondé treize ans plus tôt par Olivier Barbare. Je suis devenu rédac’chef assez vite, et j’ai recruté mes deux copains photographes Samuel Kirzenbaum et Mathieu Zazzo. Mais au moment où il a fallu passer du statut associatif à celui d’une SARL de presse, Olivier n’a pas suivi, et NewComer est mort. Nous on avait un réseau, quelques groupes suivis de près, et l’envie d’un projet plus large qui mûrissait déjà. Caroline Harleaux et Benjamin Durand nous ont rejoints, et on a tous eu envie de sauter le pas.

Dans l’édito de ce premier numéro, vous revendiquez une « exigence de qualité visuelle et graphique mise en accord avec un fond éditorial subjectif ». Vous ne craignez pas de tomber dans l’éceuil du magazine-objet, qui vend de la forme au détriment du fond
?
C’est vrai qu’il y a toujours une bataille amicale entre la photo et le texte… (rires).
Chez nous, les photographes ont le même droit de regard sur les sujets que les journalistes-rédacteurs. C’est vrai qu nous sommes très influencés par les magazines de mode. Les Inrocks dans l’ancienne version mensuelle, le magazine Actuel de Jean-François Bizot dans les années 80’, etc. Mais nous refusons la tyrannie de l’image, et restons attentif à la qualité de l’écriture.

Le style d’écriture est particulier, proche du gonzo-journalisme. Est-ce voulu ?
Oui. Au delà des diverses inspirations qui nous ont portées, j’ai voulu rompre avec l’intellectualisation des grands pontes du journalisme. Parfois, quand je lis les pages culture de Libération, je suis outré, je n’y comprend rien. Nous, on parle de culture, c’est drôle et éphémère. Moi, j’aime ce qui est speed et nerveux, les gens qui réfléchissent, ceux qui détournent les sujets, amènent le lecteur là où on ne s’y attend pas.

Le pendant internet, voxpopmag.com, était-ce une condition sine qua none pour faire vivre un magazine papier ?

Absolument. La version web et la version papier sont indépendantes et complémentaires.
Je voulais préserver le côté esthétique du magazine, et éviter toutes les rubriques critiques, les réactions à chaud sur l’actualité. Le site s’y prête beaucoup mieux, c’est un support plus réactif et plus dynamique. C’est, en quelque sorte, le relais pratique du journal. Il permet d’établir un contact vivant avec le lecteur. Il y a un agenda, des chroniques, des bons plans, des soirées.

Votre ligne éditorial est très éclectique. S’y côtoient indifféremment le chanteur issu de l’émission Nouvelle Star Julien Doré et les petits groupes indépendants de Liverpool. A qui vous adressez-vous ?
On s’adresse à tout le monde et à personne en particulier. Surtout, on refuse le côté sectaire de certains magazines de musique. Pour moi, tout est musique, et même Julien Doré est intéressant. Les photos étaient bonnes, l’interview était bonne, et voilà, c’est parti. Nous ne revendiquons aucune cohérence, seul le résultat compte.

Ce numéro contient un gros dossier sur les années 2000. Pourquoi s’être tourné vers le passé à l’aube d’une nouvelle aventure ?
On se disait que ça faisait assez « branleur » de tirer maintenant les conclusions des années 2000 alors que nous sommes encore en plein dedans. Nous voulions montrer comme les choses ont changé depuis les années 2000, comme tout s’est accéléré. Notre époque se plaît à rejeter aussi vite qu’elle encense. Mais le dossier n’est pas fermé sur lui-même, il ne s’arrête pas en 2007, il voit plus loin, plus large.

Vous parlez longuement de l’effondrement du disque et de la musique numérique. Encore une fois, un choix symbolique ?
Cette crise fait partie des fameux bouleversements des années 2000. Tout le monde en parle, alors que la musique n’a jamais été aussi présente dans nos vies. Il y a moins de disques, c’est vrai, mais il y a toujours plus de culture musicale. Regardez la haute-couture, regardez la littérature : tout le monde puise son inspiration dans la musique. VoxPop s’intéresse à toutes ces digressions. C’est le sens de notre sous-titre : « Tout & Musique », qui joue avec « Tout est musique ». Nous avons fait un article sur la marque de jeans ACNE, qui habille de nombreux groupes de rock. Nous parlons aussi d’un film sur la culture punk, et des livres de l’écrivain américain Bret Easton Ellis, qui sont bourrés de références musicales. Je ne suis pas inquiet, j’aime quand les choses bougent.
La presse écrite est en crise, l’industrie du disque est en crise, mais les crises peuvent faire beaucoup de bien, et il en ressort toujours quelque chose de positif.

Poster un commentaire

Classé dans #4 Jeudi : They Say So ...

BLING BLING GUEST: RECTANGLE’s coming to break the bridge!!

Four guys born from the noisy underground rock culture of these thirty past years coming to break all frontiers of sound…et qu’ça dégomme! The group is a member of the AFM (Association de la Ferme Menthée) based at the RKC in Vevey.

RETROUVEZ RECTANGLE SUR MYSPACE, FAITES-EN VOS SUPERAMIS!!

rect.jpg

Staring : Sodom Luca : Vocals + Guitar………………. Polux Castor : Vocals + Guitar……………. Jack Facial : Drums…………. Wood Face Gralsburg : bass

Ton mot préféré ?
Jack Facial: huitre
Polux Castor :Décadence
Sodom Giorgio : Carrément, ouais, pecable.
Wood Face Gralsburg : Oui

Ton mot détesté ?
Jack Facial: altermondialiste
Polux Castor : Anatomique
Sodom Giorgio : bamboule
Wood Face Gralsburg : « Tanguis » ou encore « Parigau »

Ton drogue favorite ?
Jack Facial: la bière
Polux Castor : Les Chipolattas
Sodom Giorgio : La sueur des dessous de bras.
Wood Face Gralsburg : Pas les space cakes

Ton bruit préféré ?
Jack Facial: les pets de The Machine
Polux Castor : Moi qui chante
Sodom Giorgio : l atterrissage d un radiateur après une chute de vingt mètres
Wood Face Gralsburg : Les tutures de course

Ton son détesté ?
Jack Facial: les motos 2 temps
Polux Castor : Woodface qui chante
Sodom Giorgio : des chaussettes antidérapantes vertes trottant sur du carrelage
Wood Face Gralsburg : la voix de la voisine de palier

La chanson que tu aurais aimé écrire ?
Jack Facial: goo
Polux Castor : Gravedigger, mais Dave Matthews m’a devancé
Sodom Giorgio : wake me up before you go go de Wham
Wood Face Gralsburg : « Cool cool cool, je suis cool »

Ton film /livre culte ?
Jack Facial: 8miles/biographie d’Eminem
Polux Castor : Princesse Mononoke et Dirty Dancing
Sodom Giorgio : Sailor et Lula/ Livre : Rions un peu avec le dalai Lama
Wood Face Gralsburg : « Le Mans » et « Leaving Las Vegas »

Ton juron favori ?
Jack Facial: bordel
Polux Castor : Damned
Sodom Giorgio : Bougre d’âne
Wood Face Gralsburg : pute pute pute

Qui est à la table de ton dîner d’excellence ?
Jack Facial: mon chat
Polux Castor : Moi et d’autres. Tous ceux qui l’ignorent n’ont pas été invité
Sodom Giorgio : Didier super Xbite Bertrant Contat ca fait longtemps qu il est pas revenu et pour l ambiance Eve Angeli
Wood Face Gralsburg :Howe Gelb, Sarclo, le Bel Hubert, Pierre Dac et (Calogero pour avoir un gars sur lequel on puisse se lâcher)

Qu’aimerais-tu que St Pierre (et Miquelon) te dise aux Portes du Paradis?
Jack Facial: bonjour jérémie
Polux Castor : Fais comme chez toi!
Sodom Giorgio : alors c’était comment ?
Wood Face Gralsburg : « Les fûts sont remplis !!! »

Quel est le pire tue l’amour ?

Jack Facial: les pied qui puent
Polux Castor : Chanter en allemand, vive Tokio Hotel!
Sodom Giorgio : le valium
Wood Face Gralsburg : le vomi rouge avec de petits morceaux de vacherin (dû au pinard sur une fondue par exemple)

Ta pire faute de goût ?

Jack Facial: des chaussettes avec des sandales
Polux Castor : Me teindre en blonde
Sodom Giorgio : avoir des sous-vêtements
Wood Face Gralsburg : Les voitures de sport, enfin de beauf

Et ta mère elle en pense quoi ?
Jack Facial: bien
Polux Castor : Elle a de l’humour
Sodom Giorgio : que ca tient chaud
Wood Face Gralsburg : Ca la fait rire. En même temps c’est pas une référence… Elle fait du Patchwork

Un petit plaisir honteux ?
Jack Facial: jeter mes crottes de nez
Polux Castor : Critiquer Giorgio
Sodom Giorgio : le pistolet irakien
Wood Face Gralsburg : polluer en pensant aux Verts

Le site web sur lequel tu zones ?
Jack Facial: prout.com
Polux Castor : le nôtre, il est mignon
Sodom Giorgio : superconnasses.com
Wood Face Gralsburg : Les boîtes e-mails. J’essai de démontrer qu’on ne reçoit pas forcément plus de mails si on a plus de boîtes

Le meilleur spot pour sortir à Paris ?
Jack Facial: Pigale
Polux Castor : Paris c’est mort, vive les Naast!
Sodom Giorgio : le maxim’s !
Wood Face Gralsburg : Rester à Vevey. Bon sinon aller à la super grande brasserie pas cher. Ceux qui ont leur pinard en caraffe

Ta superconnassitude?

Jack Facial: beaucoup
Polux Castor : faire croire à nos fans que je suis James Blunt
Sodom Giorgio : me faire épiler la raie du cul à la cire
Wood Face Gralsburg : « Alain Morisod est un français de Paris »

ET JUSTE POUR LE PLAISIR…

Poster un commentaire

Classé dans #1 Lundi : BlingBlingGuest

L’interview des SuperConnasses : Juracing Club

66i2tjbl6t9e-2yq3a-jz1igyqaonltf.jpg

http://www.myspace.com/juracingclub est en guest star sur le myspace des SuperConnasses pour débuter la Semaine

Ton mot préféré ?
bâtard

Ton mot détesté ?
wayfarer

Ton drogue favorite ?
le vin rouge

Ton bruit préféré ?
un gros pet d’hippopotame

Ton son détesté ?
le moustique qui essaie de rentrer dans l’oreille

La chanson que tu aurais aimé écrire ?
« my generation » de The Who (la version du live a Leeds seulement)

Ton film /livre culte ?
le film: « l’eclisse » de Antonioni
le livre: « l’eloge de l’ombre » de Junichirô Tanizaki

Ton juron favori ?
bâtard

Qui est à la table de ton dîner d’excellence ?
moi

Qu’aimerais-tu que St Pierre (et Miquelon) te dise aux Portes du Paradis ?
retourne sur terre ils ont besoin de toi

Quel est le pire tue l’amour ?
un pyjama pantalon/chemise bien large

Ta pire faute de goût ?
j’ai jamais fais de fautes de gout

Un petit plaisir honteux ?
j’adore les voitures tunning et manger des bonbons en forme de burger

Le site web sur lequel tu zones ?
la banque postale (ça tape)

Le meilleur spot pour sortir à Paris ?
les soirées Ed bangers où qu’elles aient lieu

Ta superconnassitude ?
faire un concert en fluo avec des lunettes en etoiles recouvertes de strass et des dents en or en faisant des choregraphies tres disco-dance.

Poster un commentaire

Classé dans #1 Lundi : BlingBlingGuest