Archives de Tag: electro

Thecocknbullkid, musique bien burnée personnage déluré.

La chanteuse la plus cool du moment, Anita Blay aka Thecocknbullkid est un petit sucre. Non contente d’être jolie, élégante et talentueuse, elle se révèle extrêmement disponible et répond aux questions avec ce petit humour britannique qui fait son charme. Produite par le génial Joseph Mount (cerveau de Metronomy) et par le duo franco-suèdois Radioclit (producteurs entre autres de MIA et Santogold, il y a pire comme carte de visite), ses chansons mélancoliques mais légères, electro mais pas vraiment dansantes comportent une signature unique, dûe à son éducation musicale variée (elle aime autant Missy Elliott que Morrissey ou Abba). Miss Anita Blay est le bling-bling guest de la semaine.

thecnbk

1 Introduce Yourself
Hello, I’m Anita Blay or you may know me as Thecocknbullkid.

2 Describe your music
Pop!

3 What are your influences?
Pop, Madonna, heartbreak (not the band, the intangible emotion), vices and Morrissey

4 Why music?
I don’t know but we seem to work well together.

5 Three words you like?
Love, douche and haberdashery. (mercerie)

6 Three words you hate?
Nice, nice and nice

7 Favourite drugs?
Erm, life?

8 Favourite place to chill?
My room, under my duvet watching Curb your Enthusiasm. Easy.

9 Where does your name comes from?
It’s an old english phrase , which means ‘to bullshit’

10 What your mum thinks about what you do?
My mum is Ghanian. Ghanian parents only ever want to see their kids in the medical profession.

11 What’s your guilty pleasure?
Lots!

12 Tell us about your meeting with JC de Castelbajac.
He’s fucking amazing. And one of the few designers that are genuinely into music. He was dancing like a maniac in the front row of my show at Showcase. He’s wicked.

13 Any scoop about him?
He’s hot!

14 Who’s the worst bitch, according to you?
There are many. But I can be a bitch at times so I can’t point any fingers.
15 How do you express your bitchyness?
If i let it build up it gets ugly. I hold grudges too much, it’s a bad trait. Also I get jealous a lot. Jealousy is awful, really ugly. But on a positive note, it makes me very competitive and I like winning so that’s good.

16 Which question would you like to be asked?
What do you know about polar bears?

17 What would you answer?
Polar bears are patient hunters and can often wait a whole day to catch a seal for it’s food. But a polar bear can live off one seal for an entire week. No I didn’t google that, I just like polar bears.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans #1 Lundi : BlingBlingGuest

LaViolette en BlingBlingGuest

Laviolette, c’est une machine de guerre, jugez plutôt: des chansons obsédantes, une intelligence artistique indéniable doublée d’un sérieux et redoutable sens de l’image et, ce qui ne gâche rien, des physiques attrayants. Depuis un an, le trio enchaîne les concerts, révélant sur scène une énergie rare, porté par Jules, son chanteur charismatique et surdoué. Seul groupe parisien émergent digne d’intérêt, leur talent n’aura pas échappé à l’oeil avisé d’EMI, qui s’est empressé de signer cette pépite. Avec l’humour et la gentillesse qui les caractérisent, Ludovic, Jules et Tristan se sont prêtés à l’interview des Superconnasses.

1- Quel était le mot d’ordre lorsque vous avez commencé Laviolette?

Jules: Travail, famille, patrie. Voilà qui pose les bases d’un groupe réac’!

2- A vos débuts, vous avez popularisé le hoodie violet, les ados s’habillaient comme vous. Avez-vous l’impression que le buzz que vous créez prend parfois le dessus sur vos personnalités?

Ludovic: Non, un groupe comme Daft Punk pourrait l’être puisque leurs personnages les ont remplacés. Ce n’est pas notre cas dans le sens où nous sommes toujours les mêmes et que la musique reste l’essentiel.

3- Parlez moi de votre processus de création. Elaborez-vous vos chansons en partant d’une « image sonore » globale ou autrement?

Ludovic: Jules compose et écrit, il apporte une base globale du morceau à laquelle chacun ajoute sa touche personnelle.

4- Quels éléments typiques du mouvement nu-rave avez-vous repris?

Ludovic: Le coté électro, avec les basses au synthé, les samples, et aussi l’énergie.
Jules: Oui, les emprunts seraient plutôt du coté des instruments, moins dans les chansons. Les Klaxons nous ont influencés au départ, mais nous avons fini par créer notre propre son, notre propre touche.

5- Si vous étiez critiques rock, comment décririez vous votre musique?

Ludovic: Incisif, malgré l’effectif réduit. La claque du siècle (rires)
Jules: Energique, avec des mélodies efficaces

6- Vous avez récemment abordé un virage plus rock, à quoi est ce dû?

Jules: Oui, notre deux titres est un peu plus rock, mais il ne représente pas vraiment la couleur de notre album à venir, dans le sens où les cotés pop et électro resteront présents.

7- Myspace a joué un rôle important dans votre succès, où en seriez-vous aujourd’hui sans ce site?

On ne sait pas vraiment où on en serait, il est évident que tout ne serait pas allé aussi vite. Myspace a été un accélérateur considérable.

8- Qu’est ce qui vous rend meilleurs que les autres?

Tristan: Notre énergie et nos chansons.

9- Quelle chanson auriez-vous rêvé d’écrire?

« Mc Fearless », des Kings of Leon (à l’unanimité)

10- Que pensent vos mamans de ce que vous faites?

Ludovic: Moi, ma mère me dit souvent « le rock, c’est bien, mais j’aimerai que tu range ta chambre ».
Tristan: La mienne émet des réserves et me freine un peu.
11- Vos drogues favorites?

Jules: L’amour et la violence
Tristan: Le poppers
Ludovic: La colle

12- Vos plaisirs honteux?

Ludovic: Mon Blackberry
Tristan: L’anulingus et le Rubik’s Cube
Jules: Les mangas, on est un beau groupe de geeks!

13- Qui serait à la table de votre dîner de cons?

Terrence Grandchester, à découvrir d’urgence sur Myspace! (à l’unanimité)

14- Et à votre dîner d’excellence?

Jules: Je ne sais pas… Johnny Greenwood, même si ça fait cliché
Tristan: Moi!

15- Où peut-on vous croiser?

Au Showcase, à Châtelet… et rue Campagne 1ère!

Poster un commentaire

Classé dans #1 Lundi : BlingBlingGuest