Une autre image du plaisir

 

Pour voir le trailer, interdit aux moins de 18ans sur youtube : c’est ici.

À 16ans on s’émeut de Dirty Dancing; à 25, de Dirty Diaries.

Douze cinéastes suédoises nous proposent une incu(l)rsion filmique dans l’intimité du sexe.

Conçu pour repenser la sexualité d’un point de vue féminin et féministe, Dirty Diaries propose une vision alternative du plaisir.  Tous les ingrédients d’une bonne pornographie se mixent dans ces courtes propositions : de l’érotisme suggéré à l’hyper réalisme filmé, tous les désirs y trouvent leur compte.

Expérimental et transgressif, la proximité du grain d’image lo-fi nous rend un peu voyeur et nous renvoie à nos propres expérimentations télégéniques. Étonnement décomplexé et libre, drôle et excitant, ce shoot d’adrénaline et de plaisir est trop rare pour ne pas être précieux.

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans #3 Mercredi : cinéconnasses

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s