LaViolette en BlingBlingGuest

Laviolette, c’est une machine de guerre, jugez plutôt: des chansons obsédantes, une intelligence artistique indéniable doublée d’un sérieux et redoutable sens de l’image et, ce qui ne gâche rien, des physiques attrayants. Depuis un an, le trio enchaîne les concerts, révélant sur scène une énergie rare, porté par Jules, son chanteur charismatique et surdoué. Seul groupe parisien émergent digne d’intérêt, leur talent n’aura pas échappé à l’oeil avisé d’EMI, qui s’est empressé de signer cette pépite. Avec l’humour et la gentillesse qui les caractérisent, Ludovic, Jules et Tristan se sont prêtés à l’interview des Superconnasses.

1- Quel était le mot d’ordre lorsque vous avez commencé Laviolette?

Jules: Travail, famille, patrie. Voilà qui pose les bases d’un groupe réac’!

2- A vos débuts, vous avez popularisé le hoodie violet, les ados s’habillaient comme vous. Avez-vous l’impression que le buzz que vous créez prend parfois le dessus sur vos personnalités?

Ludovic: Non, un groupe comme Daft Punk pourrait l’être puisque leurs personnages les ont remplacés. Ce n’est pas notre cas dans le sens où nous sommes toujours les mêmes et que la musique reste l’essentiel.

3- Parlez moi de votre processus de création. Elaborez-vous vos chansons en partant d’une « image sonore » globale ou autrement?

Ludovic: Jules compose et écrit, il apporte une base globale du morceau à laquelle chacun ajoute sa touche personnelle.

4- Quels éléments typiques du mouvement nu-rave avez-vous repris?

Ludovic: Le coté électro, avec les basses au synthé, les samples, et aussi l’énergie.
Jules: Oui, les emprunts seraient plutôt du coté des instruments, moins dans les chansons. Les Klaxons nous ont influencés au départ, mais nous avons fini par créer notre propre son, notre propre touche.

5- Si vous étiez critiques rock, comment décririez vous votre musique?

Ludovic: Incisif, malgré l’effectif réduit. La claque du siècle (rires)
Jules: Energique, avec des mélodies efficaces

6- Vous avez récemment abordé un virage plus rock, à quoi est ce dû?

Jules: Oui, notre deux titres est un peu plus rock, mais il ne représente pas vraiment la couleur de notre album à venir, dans le sens où les cotés pop et électro resteront présents.

7- Myspace a joué un rôle important dans votre succès, où en seriez-vous aujourd’hui sans ce site?

On ne sait pas vraiment où on en serait, il est évident que tout ne serait pas allé aussi vite. Myspace a été un accélérateur considérable.

8- Qu’est ce qui vous rend meilleurs que les autres?

Tristan: Notre énergie et nos chansons.

9- Quelle chanson auriez-vous rêvé d’écrire?

« Mc Fearless », des Kings of Leon (à l’unanimité)

10- Que pensent vos mamans de ce que vous faites?

Ludovic: Moi, ma mère me dit souvent « le rock, c’est bien, mais j’aimerai que tu range ta chambre ».
Tristan: La mienne émet des réserves et me freine un peu.
11- Vos drogues favorites?

Jules: L’amour et la violence
Tristan: Le poppers
Ludovic: La colle

12- Vos plaisirs honteux?

Ludovic: Mon Blackberry
Tristan: L’anulingus et le Rubik’s Cube
Jules: Les mangas, on est un beau groupe de geeks!

13- Qui serait à la table de votre dîner de cons?

Terrence Grandchester, à découvrir d’urgence sur Myspace! (à l’unanimité)

14- Et à votre dîner d’excellence?

Jules: Je ne sais pas… Johnny Greenwood, même si ça fait cliché
Tristan: Moi!

15- Où peut-on vous croiser?

Au Showcase, à Châtelet… et rue Campagne 1ère!

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans #1 Lundi : BlingBlingGuest

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s