Yasumasa Morimura. Requiem for the 20th Century : Twilight of the Turbulent Gods

(communiqué de presse) 

La galerie Thaddaeus Ropac présente du 3 avril au 3 mai 2008, la dernière série de photographies et de vidéos de Yasumasa Morimura, « Requiem for the 20th Century: Twilight of the Turbulent Gods » (Requiem pour le XX siècle : Crépuscule des Dieux Turbulents).  

Photobucket

En superposant son visage à ceux des personnalités marquantes du siècle dernier, Yasumasa Morimura s’amuse à téléscoper  dans une même oeuvre une mémoire collective et des souvenirs individuels. La galerie Thaddaeus Ropac présente les toutes dernières oeuvres de l’artiste, qui reprennent cette même volonté d’allier intime et Histoire. 

Reconnu internationalement pour ses séries d’autoportraits photographiques, telle qu’Actress, dans laquelle il insert son propre visage sur celui d’actrices de cinéma Hollywoodien ou celle des Self-Portrait as Art History, où il se glisse à l’intérieur de chefs d’oeuvres de l’histoire de l’art, dans cette récente  série, Yasumasa Morimura s’approprie, imite et réinterprète certaines figures historiques majeures du XXème siècle : Lénine, Mao, Che Guevara, Trotski, et Einstein et Hitler tel qu’il est interprété par Charlie Chaplin dans son film The Great Dictator.    

Photobucket

À travers la série Requiem, Yasumasa Morimura s’infiltre dans la mémoire collective occidentale mettant en scène des évènements historiques du XXème siècle tels qu’ils ont été immortalisés par la photographie et le cinéma. Au travers de son usage méticuleux du maquillage, de costumes et d’accessoires, il se métamorphose dans le corps de ces figures historiques et établit une réflexion personnelle entre sa propre mutation et ces images qui ont marqué sa jeunesse.

À propos de Requiem, Yasumasa Morimura dit, “L’histoire appartient à la mémoire publique, et mes souvenirs sont personnels. Quand les images historiques provoquent des souvenirs, parfois cela a l’effet d’une agitation en moi. Quand je saisis un tel moment, cela stimule mon enthousiasme pour l’expression, mon enthousiasme de produire quelque chose qui serait mon idée de la ‘beauté’.” Ainsi, ses oeuvres créent une ambiguïté entre le passé et le présent, nous faisant réfléchir sur le poids de leur héritage et de leur portée dans le contexte du climat politique de nos jours.

Photobucket

L’exposition à la galerie présentera une sélection de photographies grand format de la série Requiem , deux DVD ou “photographies solubles” telles que l’artiste les nomme, sur Einstein et Che Guevara – ainsi que trois vidéos : A Requiem: Mishima (2006), A Requiem: Humanity is Sadly Futile (2007) et A Requiem: Laugh at the Dictator (2007) dans lesquelles Yasumasa Morimura recrée et réinterprète des discours importants prononcés par Yukio Mishima, Lénine, la figure comique d’Hitler par Chaplin.

Photobucket
Galerie Thaddaeus Ropac
7 RUE DEBELLEYME, 75003 PARIS
Publicités

Poster un commentaire

Classé dans #5 Vendredi : l'Art, c'est l'ART

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s