Sarkozy : une communication « people »

Novembre 2007 en pleine période de grèves sociales, notre cher Président de la République a bien dû faire un communiqué pour calmer les rues. Voilà ce que nos chers journalistes reçurent en ce jour de manifestations, de la part de l’Elysée : « Cécilia et Nicolas Sarkozy annoncent leur séparation par consentement mutuel. Ils ne feront aucun commentaire. ». Cela a forcément dû rassurer les cheminots, s’ils avaient le sentiment de se faire niquer par Sarkozy, c’est dorénavant bien les seuls…

Et voilà, comment en quinze mots, le Président a mis la grève de côté pour faire parler de lui un peu partout dans la presse, et surtout dans celle catégorisée « people ».
Du coup, très vite on spécule pour trouver la suivante. La rumeur Ferrari est arrivée très vite, que nenni. Rachida Dati a dit que non. Carole Bouquet, à qui Sarko, aurait offert des fleurs, restera sur Mitterrand. D’autres noms comme ceux de Juliette Binoche ou d’une certaine Tinka Milinovic (top-model bosniaque, photo ci-dessous) voire de Michal de la Star Academy ont circulé sans réelles preuves.

Photobucket

Et puis voilà, un mois et demi plus tard, le gentil colonel Kadhafi vient en France rencontrer le Président. Pour info la famille Kadhafi c’est : Mouammar le padre, chef d’Etat de la Libye, dictateur en puissance ne respectant pas les droits de l’homme dans son pays, accusé de viol par une journaliste française, régulièrement escorté par des gardes du corps… de sexe féminin. Elles le gardent toujours près du corps !
Hannibal Kadhafi, l’un des huit fils, qui aime se battre avec la police française sur les Champs Elysées alors qu’il roule à sens inverse à 200km, valise diplomatique oblige. Entre autres, dans les fi fils, il y a aussi Saadi, ancien joueur de football de Pérouse en Italie n’ayant joué aucun match en deux ans avant de se faire suspendre pour dopage (on se demande bien comment il a pu se faire gauler alors qu’il n’a jamais joué, le con !). Bref, une sacrée famille. Et notre Président se montre, serrant la main avec un grand sourire, à Kadhafi père après avoir conclu des accords économiques portant sur des avions mais aussi des armes… Pas mal le Président qui vend des chars à un dictateur.

Photobucket

Du coup, voilà, ça se remet à gueuler sur Sarkozy. Il est donc venu le moment de communiquer ! Et alors là, c’est carrément à l’américaine. Quotidiennement traqué par les paparazzis, qu’il sait très bien éviter rassurez-vous, le voilà, pépère, qui se promène à Eurodisney dans les bras de… Carla Bruni. Ils se laissent photographier, au loin, par des paparazzis que les gardes du corps du Président avaient évidemment démasqué ! C’est ce qu’on appelle de la communication visuelle. Même pas besoin d’un communiqué de quinze lignes, une photo servira assez pour écrire des lignes et des lignes de papiers sur l’amourette du Président plutôt que sur les accords avec Kadhafi.

Photobucket

Carla Bruni, elle, c’est la star-fuckeuse en puissance : Eric Clapton, Mick Jagger Donald Trump, Kevin Costner, Louis Bertignac, Jean-Paul Enthoven, Vincent Pérez, Robbie Williams, Arno Klarsfeld et même… Laurent Fabius ! Sacrée tigresse Carla. Cela dit, on ne peut pas spécialement dire que Sarkozy a mauvais goût…

Photobucket

Alors maintenant on est prévenu, en 2008, au premier coup de gueule de la rue, grondement de la presse ou désaccord politique, Sarkozy annoncera son mariage !

Publicités

1 commentaire

Classé dans #6 Samedi/Dimanche : Gossip

Une réponse à “Sarkozy : une communication « people »

  1. math

    Il parrait que c’est déjà prévu pour le 9 février

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s