BKRW.COM SQUATTE L’ISSUE

seb3.jpg

Bkrw.com, alias Black Rainbow Extraordinaire Magazine fête son premier anniversaire avec la belle expo INVOCATIONS de son DA Sebastien Pons à L’Issue, jeune et jolie petite galerie.

Souvenez-vous, le 38 de la rue Quincampoix : Facteur Céleste, espèce de magasin associatif de type commerce équitable des pauvres qui fabriquent pour les riches. Eux, c’est fini. Et à notre grande joie, puisque c’est L’Issue qui prend le relais.

Ce qui est très chouette à l’Issue, c’est que c’est un lieu comme il en faudrait plein, avec de l’enthousiasme et des projets dans tous les sens. Un mot d’ordre, « Travailler plus, mais juste pour le plaisir », me dit PY, maître des lieux. Ca donne un lieu d’exposition qui conjugue la création à toutes les formes : un studio son avec artistes en résidence pas piqués des hannetons, bientôt de l’édition et de la vente de disques, des ateliers pour les enfants, un petit café comptoir et quelques canapés chill-out… Bref, tout pour se dire que l’art, c’est cool.

Il faut donc y aller, et avant le 4 novembre , parce que Seb Pons déballe ses all over (Procédé qui conduit à une répartition plus ou moins uniforme des éléments picturaux sur la totalité de la surface du tableau qui semble se prolonger au delà des bords, éliminant ainsi le problème du champ, ndlr)

A la croisée des chemins de la BD, du street art, de la calligraphie japonaise et de l’abstraction américaine surgissent des personnages graphiques et frénétiques, des formes entêtantes et des couleurs acidulés. Explications :« J’ai commencé les all over quand j’étudiais à Sup Info Com. Je noircissais des formats A4 entiers de moutons. Le côté brouillon, croquis, me changeait du travail sur ordinateur, et puis j’ai voulu dessiner tous les moutons possibles. Ensuite, je suis passé à la spirale. Je ne faisais que des spirales. »

Monomaniaque, le garçon ?

« Un peu, reconnaît-il, mais j’ai surtout du plaisir dans l’abstraction, quand les yeux circulent. Ici, les personnages sont un prétexte. Ce qui compte, c’est la logique de la ligne. Au bout d’un moment, tout devient cohérent, les formes et les personnages, personne ne dérange personne. D’où INVOCATIONS. Je voudrais épuiser toutes les possibilités de personnages, et en même temps, je ne m’y attache jamais. »

Monomaniaque, le garçon ?

« En ce moment, il m’arrive de voir des monstres quand je me réveille, c’est assez flippant .»

www.lissue.com

www.bkrw.com www.desorient-express.com

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans #5 Vendredi : l'Art, c'est l'ART

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s